Qui n’a pas envie d’avoir un suceur de bite comme colocataire?

Le sexe c’est intéressant et tout le monde le sait. D’ailleurs tout le monde devrait être de cet avis. On en profite encore mieux, lorsqu’on a un partenaire avec qui on vit, ou qu’on peut en trouver un à chaque fois qu’on a envie de s’envoyer en l’air. Le mieux c’est d’avoir même un bon sexe amis à côté en tant que coloc, et qui est prêt à sucer à chaque fois ou à se faire démolir le trou du cul. Le genre de situation, beaucoup le vivent certainement, notamment dans les universités, pendant que d’autres souhaitent bien être dans ce cas. C’est normal parce que c’est carrément le pied.

Au lycée on a toujours eu envie de se taper le jeune ado du voisinage et dès qu’on y arrive, il devient facilement notre fuckermate parce qu’il kiffe aussi ce style de vie. Pas de compte à rendre, mais c’est la baise à outrance et à la demande. C’est juste trop magnifique de vivre cela. Et la même chose continue à l’université. En effet, même si on n’a pas un colocataire qui aimerait se faire défoncer le cul à chaque fois, on trouve quand même un ou deux beaux mecs du même palier que soi, qui font toujours bander et qui ont envie de devenir votre plan cul. C’est une chose qu’on remarque un peu partout et ceux qui l’ont vécu peuvent en témoigner et en dire tous les avantages.

Même sur les sites pornographiques, comme videopornogay.xxx par exemple, on trouve beaucoup de contenus relatifs à des situations pareilles, dans lesquelles un suceur de bite est super heureux d’avoir une personne dont pomper la queue à chaque fois dans son voisinage. Et c’est même le genre de vidéo qu’on a envie de voir parce qu’on fantasme dessus pour ceux qui ne l’ont jamais vécu. Et pour les autres, ils matent pour se remémorer la bonne époque. En gros, c’est tout comme avoir un penchant pour son voisin d’à côté, mais sauter aussi le pas et arriver à l’avoir dans son lit. Certains pensent cependant que c’est un peu ringard et déplacé de baiser le voisin.

Ils n’ont sûrement jamais essayé parce que quoi qu’on dise, un partenaire en reste un, qu’il soit juste votre fuckermate c’est-à-dire plan cul ou pas. Des relations sérieuses naissent dans le voisinage, entre colocataires et autres. Donc c’est aussi tout à fait normal qu’il y ait des gens qui se baisent juste à l’occasion dans le même bâtiment d’un dortoir, d’une cellule même, ce qui est assez commun en prison d’ailleurs, ou dans un même voisinage. Ceux qui ne l’ont pas vécu ne comprendront certainement pas, mais il n’y a rien d’anormal à avoir un plan cul dans le même appartement, ou voisinage que soi. Ce qu’il faut avouer, c’est que ça facilite même les choses. Et quoi qu’il arrive, certains continueront à aimer être le bon suceur de bite de leur plan cul qui habite tout près d’eux, et pendant aussi longtemps que possible.

social